Étiquette : outils

“L’interopérabilité est le fer de lance de nos outils actuels.” 

La santé au travail, en pleine révolution informatique, évolue à toute vitesse, légalement et dans sa pratique.

Directeur du Département des Développements, Bertrand Kapral travaille chez VAL SOLUTIONS depuis près de 15 ans.

Nous l’avons interrogé sur l’évolution de son métier et sa vision des logiciels santé pour les prochaines années.

 

1_ Bertrand, pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste votre métier ?

« Notre métier », avec toute mon équipe, est de proposer aux services de santé au travail le support idéal pour mener à bien leurs missions auprès des employeurs et des travailleurs. Et ce, sur un réel engagement quotidien d’amélioration continu et en co-conception avec nos clients utilisateurs, pour que ce support puisse répondre conformément à la législation pour les équipes pluridisciplinaires des Services de Santé au Travail inter-entreprises, entreprises privées, des fonctions publiques.

Nous attachons, au travers de ces améliorations, une attention particulière au respect de l’HAS, du RGPD, tout en conservant une part très importante à l’innovation, l’ergonomie sur des plateformes dernières générations et applications mobiles.

 

2_ Aujourd’hui, le médecin du travail travaille de plus en plus avec des données intégrées par les employeurs, les salariés, les experts médicaux, centralisées et restituées dans des dossiers médicaux protégés sur une plate-forme unique.
En quoi cela change-t-il votre stratégie des solutions développées ?

Effectivement de mon point de vue, cela ouvre le « champ des possibles ».
C’est une richesse pour notre innovation que de pouvoir créer des outils d’auto-diagnostic, de donner accès aux objets connectés, tout ceci facilitant encore plus le travail d’expertise des services de santé au travail, tout en optimisant leurs temps de travail via nos plateformes.

Ces données collectées, expertisées, sont une source fiable que nos clients peuvent désormais transmettre aux entreprises et aux travailleurs au travers de #Prev’entreprise, la plateforme Digitale et Collaborative disponible en mode Saas. 

Cette plateforme permet en effet aux entreprises et travailleurs de retrouver les historiques de Prévention, les indicateurs ainsi que leur suivi de santé au travail à travers un tableau de bord standardisé et simplifié, en temps réel.

C’est en phase avec une stratégie visionnaire de VAL Solutions datant de 2016, avec la création du premier compte digital de santé #Adeline.

 

3_Selon vous, quelle place peut/ doit occuper l’intelligence artificielle dans l’analyse des données au cours de ces prochaines années ?

Les données de santé au travail sont une réelle richesse, d’une volumétrie gigantesque.
Ainsi, l’Intelligence Artificielle (IA) ne peut que favoriser notre travail d’innovation sur l’optimisation de la collecte de données, pour que cette dernière puisse être moins « brute » L’IA est également un vecteur essentiel à l’amélioration de la prévention en santé au travail auprès des entreprises et travailleurs.

 

4_Quelles sont les plus grandes évolutions que vous avez pu identifier en tant que directeur du développement Preventiel / Prev’entreprise chez Val Solutions ?

Indéniablement, l’arrivée du Web, qui facilite la mise en œuvre de nos solutions, qui permet de minimiser l’infrastructure chez nos clients avec une offre Saas, et bien évidemment ouvre à l’interopérabilité ! Fer de lance de nos outils actuels.

Deuxièmement, l’arrivée des smartphones, qui a considérablement changé l’expérience utilisateur, nous permettant de challenger continuellement l’ergonomie de nos outils, et de proposer nos solutions sur des applications mobiles, permettant une transmission d’informations en temps réel entre les services de santé au travail, les entreprises et travailleurs.

 

5_Et pour demain, quels seront les principaux axes de travail dans le développement des solutions logicielles au sein d’une Plateforme Collaborative Plurisdisciplinaire de Prévention et de Santé ?

L’axe de travail principal, est sans aucun doute l’ « accessibilité », grâce à la centralisation de la collecte d’informations et la restitution de celles-ci. Et ce, par ou pour les professionnels des services de santé au travail, les employeurs ou les travailleurs.

En effet, la centralisation réduira considérablement le travail d’interopérabilité actuellement nécessaire, laissant place à une harmonisation du diagnostic et de ce fait, facilitera la mise en œuvre de statistiques locales, régionales ou encore nationales.

La plateforme Collaborative Pluridisciplinaire de Prévention et de Santé composée des briques #Preventiel et #Prev’entreprise répond à ces objectifs.

Propos recueillis par Juliette Seblon, rédactrice scientifique.
Spécialiste de l’information médicale.
Passionnée par les domaines de la santé et la sécurité au travail, l’innovation et les nouvelles technologies.