Image is not available
Image is not available
Slider

Le rapport de l’OIT qui met en lumière les nouveaux problèmes de SST

Alors que se déroulera le 28 avril la Journée mondiale pour la Santé et la Sécurité au Travail, l’OIT qui fête également ses 100 ans, publie un rapport sur les évolutions de la santé et la sécurité au travail au cours du siècle passé.

Selon ce rapport, les changements dans les pratiques de travail, la démographie, la technologie et l’environnement créent de nouvelles préoccupations pour la sécurité et la santé au travail (SST). On trouve parmi des défis grandissants : les risques psychosociaux, le stress lié au travail et les maladies non transmissibles, notamment les maladies circulatoires et respiratoires, ainsi que les cancers.

Et en la matière, les spécialistes s’accordent à dire que, pour surmonter ces nouvelles mutations, il convient d’abord de connaitre les risques liés au numérique, de prendre en compte les changements démographiques et climatiques, sans occulter l’enjeu central : les modifications de l’organisation du travail.

Ces considérations sont déterminantes et auront des répercussions considérables quand on sait que chaque année, plus de 374 millions de personnes sont blessées ou tombent malades dans des accidents liés au travail. Ce rapport a d’ailleurs estimé que le coût des journées de travail perdues pour des motifs liés à la SST représente près de 4% du PIB mondial, et dans certains pays, jusqu’à 6% du PIB.

Pour en savoir plus : le rapport la sécurité et la santé au coeur de l’avenir au travail: mettre à profit 100 ans d’expérience  

et l’article de l’OIT.